SEO : le référencement au naturel

Le SEO – ou Search Engine Optimization – n’est pas un art occulte du numérique.

Grâce à lui, vous apprivoiserez les algorithmes pour amener votre site au premier rang de Google. Zen Communication a compilé pour vous les conseils et bonne pratiques qui feront de votre marque un moteur très recherché.

 

SEO_BLOG1

À l’échelle d’internet, le SEO est un art ancestral. Il permet d’optimiser le « référencement naturel », c’est-à-dire le positionnement de votre marque dans les moteurs de recherche. Il est à différencier du « référencement payant », une alternative qui peut s’avérer intéressante en termes de trafic.

Rassurez-vous, pas besoin d’être un pro du CSS ou un crack de l’HTML pour rendre son site internet (hyper)populaire.

Première page de Google : la vitrine de Noël

Contrairement aux idées reçues, le SEO n’est pas un rituel vaudou ou une cabale assistée par ordinateur. Ces quelques chiffres vous montreront l’intérêt d’un bon référencement :

  • 75 % des internautes ne dépassent pas la première page de Google
  • 91 % du taux de clics est concentré sur la première page de résultats
  • Les 5 premiers résultats quant à eux, capitalisent les 2/3 des clics
  • Google traite plus de 3,5 milliards de requêtes par jour
  • Le taux de clic « naturel » diminue de 30 % en présence d’une publicité
  • 93 % des acheteurs en B2B commencent avec une recherche Google
    (sources : OnCrawl)

Aujourd’hui se retrouver à la 5ème page de Google, c’est être à la traîne. Pire : c’est assister à une perte de son trafic et de ses revenus.

Quels facteurs faut-il prendre en compte pour faire la une de Google ? Comment propulser sa marque au premier plan ? Que vous cherchiez à rendre un site internet populaire ou un billet de blog viral, voici les meilleurs critères de référencement de 2016

Les mots-clés au cœur de toutes les requêtes

Sur Google, il est impossible de trouver ce que l’on recherche en langage naturel. C’est pourquoi les mots-clés sont arrivés dans nos vies. Ils reflètent l’essence du thème recherché, synthétisent des envies, condensent des idées…

SEO_BLOG_2

En SEO, on en distingue deux types de mots clés :

  1. Les mots-clés de « courte traîne » : il s’agit d’un seul terme, très populaire, mais aussi très difficile à détrôner. Réussir à se l’approprier, c’est gagner un important vivier d’internautes.
    Exemple : le mot « Kleenex » renvoie à près de 10 millions de résultats sur Google. On dit alors qu’il est concurrentiel.
  2. Les mots-clés de « longue traîne » : il s’agit d’expressions ou de questions longues, moins courantes dans les moteurs de recherche, mais dont les résultats sont plus précis. Une fois rassemblées entre elles, ces requêtes représentent plus de 70 % de toutes les recherches(OnCrawl).
    Exemple : l’expression « kleenex de poche » renvoie cette fois-ci à 150.000 résultats. Tandis que « kleenex de poche odeur menthe » désigne seulement 5.000 résultats, mais renverra précisément aux demandes de l’utilisateur.

La règle d’or est de ne pas dépasser 4 répétitions du même mot-clé par tranche de 200 mots. Pour tenir toutes ses promesses, un référencement naturel se doit en effet de rester… naturel !

Tout le défi en SEO est de réussir à varier entre les mots-clés stricts et les expressions. Le principal écueil sera de ne pas négliger ces dernières en se concentrant uniquement sur les termes les plus populaires de son secteur.

Innovez, écrivez, voire inventez des expressions ou des associations de mots ! Gardez l’esprit ouvert. Un restaurant ne va pas se limiter aux termes « repas », « restauration » ou « service ». La langue française est riche en synonymes, néologismes et anglicismes qu’il est bon de réutiliser. Pourquoi ne pas aller plus loin ? Pourquoi ne pas créer un mot-clé sur les « gentilles et jolies serveuses » ?

Voici un dernier conseil : pensez à l’envers. Faites une liste de toutes les questions qu’un internaute serait susceptible de poser à votre marque, puis rédiger des réponses claires, détaillées au possible. Avec un esprit méthodique, les mots-clés germeront tout seuls, enfanteront eux-mêmes d’autres mots… Et la courbe de votre trafic naturel suivra.
Quelques outils recommandés

Google AdWords : le générateur de mots-clés by Google se base sur les recherches les plus populaires et les combinaisons de mots les plus pertinentes. Cet outil vous révèlera les tendances du moment. La fonctionnalité Keyword Planner, vous permettra de créer des listes de mots-clés adaptées à vos besoins.

Google Trends : un outil de veille très pratique pour connaître la fréquence de recherche d’un terme, avec la possibilité de visualiser les données en fonction de sa région ou de la langue utilisée…

Ubersuggest : vous tapez un mot-clé et Ubersuggest vous suggère des termes associés. Un outil gratuit très utile pour créer des mots-clés de longue traîne.

TrafficTravis : sa version gratuite vous permet de faire jusqu’à 50 recherches mensuelles de mots-clés. Elle offre aussi de nombreuses autres fonctionnalités SEO. Un outil de suivi de popularité très précis et professionnel !

Backlinks : des cartes de visites à utiliser avec intelligence

L’URL – votre adresse web en langage plus informel – est le fer de lance du référencement naturel. Les moteurs de recherche accordent une grande importance au nombre de sites qui renvoient vers le vôtre (annuaire, site amis ou partenaires…).

SEO_BLOG_3

Imaginez un grand cercle vertueux : votre popularité met vos partenaires en valeur, et vous profitez à votre tour de leur trafic et leur e-réputation. Mais comment est-ce cela fonctionne concrètement ?

Vous ne le savez pas encore, mais vous avez besoin de backlinks (« liens retours » ou encore « liens entrants ») : des liens, présents sur d’autres sites ou communiqués, qui renvoient à une page de votre site. Chacun de ces liens incarne une sorte de « vote » de la communauté internet vis-à-vis de votre site.

Donc, sur le papier, plus vous avez de liens retours vers votre page, mieux vous êtes référencé. Pas tout à fait, puisqu’il faut aussi prendre en compte la « qualité » du site qui accueille votre lien, votre crédibilité SEO est en jeu.

Beaucoup de logiciels ou de services douteux vous permettent ainsi de multiplier des liens à tout-va sur des sites de mauvaise qualité… Votre réputation en prendra un coup et Google se désintéressera de vous, ne trouvant pas de cohérence à votre identité numérique.

Par exemple, si vous êtes une entreprise de jardinage, vous allez souhaiter avoir des backlinks sur les sites d’une pépinière, d’un fleuriste ou d’un paysagiste. On parlera alors de « l’autorité » d’un lien.

Donc voici la règle à suivre : créez de nombreux liens entre les pages de votre site et depuis celles de sites partenaires pour vous donner une cyber-présence pertinente.

Zen Communication vous recommande…

Majestic SEO : un outil en ligne dédié au suivi de vos backlinks. Vous aurez ainsi accès à l’analyse de la répartition de vos liens, aux sites qui vous ont recommandé …

Ahrefs : un autre logiciel gratuit pour surveiller les backlinks. Vous pourrez suivre le nombre de liens qui pointent vers votre site, les pages les plus populaires… Petit bémol pour les non-anglophones, il est seulement disponible dans la langue de Shakespeare.

Linkdetox : un outil d’analyse automatisée de vos backlinks. Il permettra de faire le tri entre ceux qui sont bénéfiques pour votre référencement… et les autres. Une fonctionnalité pratique quand on ne souhaite plus apparaître sur des forums ou sur certains sites.

PageRank : une fonctionnalité Google qui permet d’accéder au classement des pages web en fonction de leur popularité. Pratique pour se positionner !

 

Source: ICI

%d blogueurs aiment cette page :