Halte aux Interstitiels intrusifs chez Google

Une deadline fixée au 10 janvier 2017

Une démarche engagée dans le but d’optimiser la requête des internautes, parfois frustrés face aux contenus des sites qui ajoutent des interstitiels. “Une pratique de plus en plus utilisée (et particulièrement gênante) sur les sites mobiles.”

Les 3  types d’interstitiels pénalisés par Google

Google cible trois types d’interstitiels :

  • Les pop-up qui recouvre le contenu, affichés dès le chargement de la page
  • Les interstitiels autonomes que l’internaute doit fermer
  • Les faux interstitiels, qui font croire à l’internaute que le contenu est inaccessible alors qu’il est disponible sous la ligne de flottaison (une pratique détestable, souvent utilisée pour forcer l’installation d’une app).

interstitiel-google1

 

Les pratiques tolérées par Google

En revanche, Google indique que certaines pratiques ne seront pas pénalisées :

  • Les interstitiels dus à une obligation légale (cookies…)
  • Les interstitiels permettant de se connecter à un site dont le contenu n’est pas indexable (messageries, paywall…)
  • Les bannières dont la taille est raisonnable et qui sont faciles à fermer

interstitiel-google-OK

 

La fin du libellé mobile-friendly dans les SERPs

Google justifie sa décision : « 85 % des pages des résultats de recherche pour mobile remplissent désormais ce critère […]. Pour que les résultats de recherche conservent une présentation épurée, nous allons supprimer ce libellé ». 

Source: ICI

%d blogueurs aiment cette page :